En 2021, le télétravail est devenue une pratique régulière pour 22% des salariés

Encouragé par le gouvernement pendant la crise sanitaire, le télétravail s’est imposé comme une pratique courante et régulière pour nombre de Français. Selon l’Insee, 22% des salariés en moyenne ont travaillé au moins une heure à domicile chaque semaine en 2021. Parmi eux, près de la moitié affirment même qu’ils ont télétravaillé tous les jours de la semaine. « Au total, 15% des jours travaillés par l’ensemble des salariés en 2021 l’ont été en télétravail », relève l’institut de la statistique.

Ce recours au télétravail a été particulièrement important début 2021, et notamment en avril lorsque 31% des salariés déclaraient être concernés chaque semaine. L’amélioration de la situation sanitaire et la levée des obligations mises en place par le gouvernement a ensuite mis un frein à cette pratique: entre juillet et novembre, seuls 18% des salariés continuaient d’exercer au moins partiellement leur activité depuis leur domicile.

Reste que la pratique du télétravail est très inégale: certains métiers ne permettant tout simplement pas d’y recourir. Ce sont les cadres qui ont été les plus nombreux à gérer leurs équipes à distance. 55% d’entre eux ont télétravaillé chaque semaine en 2021, dont la moitié sur la totalité de la semaine. A eux seuls, les cadres ont représenté 60% des télétravailleurs alors qu’ils ne pèsent que 22% dans l’effectif moyen des entreprises.
Au sein des professions intermédiaires, une personne sur cinq (22%) a eu recours au télétrévail l’an passé, contre 17% chez les employés qualifiés. En revanche, « le télétravail était quasi inexistant tout au long de l’année chez les employés peu qualifiés ou les ouvriers », souligne l’Insee.

Les cadres étant plus nombreux au sein des grandes entreprises, c’est en leur sein que la pratique du télétravail a été la plus importante (36% des salariés des entreprises de 250 salariés et plus) que dans les petites entreprises (9% dans les entreprises de moins de 10 salariés). A noter par ailleurs que les jeunes ont moins télétravaillé (17% des moins de 30 ans) que leurs aînés. Même chose pour les salariés à temps partiel (12%) et ceux en emploi à durée limitée (3% en intérim, 13% en CDD).

Forte proportion de cadres (60%), dépendance plus forte aux transports en commun… Les caractéristiques particulières de Paris ont fait de la capitale l’endroit où le télétravail était le plus répandu en 2021. Plus de la moitié des salariés qui y habitent (56%) y ont eu recours chaque semaine en moyenne, contre 36% dans le reste de l’Ile-de-France et seulement 10% environ dans les DOM et les communes très peu denses de France métropolitaine.
Cette inégalité de recours au télétravail vaut non seulement pour les cadres (75% des cadres résidant à Paris ont télétravaillé 24% dans les communes peu denses) mais aussi pour les salariés non cadres (8,9% ont télétravaillé dans les communes peu denses, contre 28,4% à Paris).

Au final, l’Insee distingue quatre catégories de télétravailleurs. D’abord, ceux qui n’ont quasiment pas télétravaillé l’an passé. Ils représentent 47% des salariés, majoritairement des ouvriers et employés exerçant le plus souvent une activité dans les secteurs de la santé ou l’action sociale, le commerce ou l’hébergement-restauration.

Un quart (26%) des salariés exercent par ailleurs un métier avec un « recours médian au télétravail ». Il s’agit essentiellement des professions intermédiaires, des employés qualifiés et des fonctionnaires. Le troisième groupe composé de 18% des salariés se caractérise par un recours fréquent au télétravail qui a concerné plus de la moitié (52%) d’entre eux en 2021. On y retrouve « des cadres occupant des fonctions de supervision, des ingénieurs informatiques, des cadres financiers ou encore des journalistes », détaille l’Insee.
La quatrième catégorie ne regroupe enfin qu’une minorité de salariés (6%) occupant une profession ayant pratiqué le télétravail de manière intensive. Il s’agit en grande partie de cadres (ingénieurs informatiques, enseignants-chercheurs dans le supérieur, cadres financiers…). 77% d’entre eux ont télétravaillé en moyenne chaque semaine en 2021 et près de six jours travaillés sur dix l’ont été en télétravail au sein de ces professions.

source

Aller au contenu principal