Actualités télétravail et téléformation

Télétravail : le gouvernement durcit (encore) le ton

« A compter de lundi prochain, pour une durée de trois semaines, le recours au télétravail sera rendu obligatoire, je dis bien obligatoire, pour toutes les entreprises et pour tous les salariés pour lesquels c’est possible », a annoncé le Premier ministre, Jean Castex, ce lundi 27 décembre lors de la conférence de presse tenue à l’issue du conseil de défense sanitaire. Et ce, à raison de trois jours par semaine, voire quatre pour les métiers qui le permettent. Le ministère du Travail a reçu, ce mardi en fin de matinée, les organisations syndicales et patronales pour discuter de cette nouvelle règle, avec l’objectif de publier une nouvelle version du protocole sanitaire en entreprise ce jeudi, pour une application lundi 3 janvier.

Télétravail : les entreprises récalcitrantes seront mises à l’amende

L’inspection du travail pourra appliquer une amende à un employeur qui ne mettra pas en télétravail ses salariés quand c’est possible, a annoncé la ministre du Travail ce mardi. Son montant pourrait atteindre 2.000 euros par employé. La mesure fera l’objet d’un amendement au projet de loi instaurant le passe vaccinal.

Télétravail : 3 bonnes raisons de déconnecter… et comment y arriver

Qui n’a jamais consulté ses mails en vacances, le soir après le travail ou le week-end à l’heure de l’apéro ? La connexion permanente à l’entreprise est un phénomène largement documenté. Mais ce syndrome de la sursollicitation est d’autant plus fort que le lien à l’entreprise se distend : plus on est loin de l’entreprise, plus on ressent le besoin de se connecter à elle. Curieux ?

Sondage: le télétravail est là pour rester

Bien qu’il soit acclamé de louange par certains, le télétravail n’est pas dépourvu de défaut aux yeux des répondants. En effet, 35% des nouveaux employés en bas de 35 ans interrogés estiment que l’intégration «plus difficile» représente le principal désavantage du télétravail, alors que 33% désignent «la difficulté à imposer ses propres limites quant aux heures travaillées» comme étant le principal ennui.

«Je ne crois pas que le télétravail permette d’économiser de l’énergie», selon Geoffroy Roux de Bézieux

Les débats autour du télétravail reviennent sur la table, cette fois-ci à propos de la sobriété énergétique. «Je ne crois pas que cette solution permette d’économiser de l’énergie, malgré ce qu’on en dit», a indiqué Geoffroy Roux de Bézieux ce mercredi sur France 2.

Aller au contenu principal